LA CRÉATRICE

Alors que je travaille sur une exposition au Centre Pompidou-Metz, l’une des pièces présentées attire particulièrement mon attention : il s’agit d’une palette à fard d’Égypte antique en forme de poisson. Aussi raffiné qu’épuré, l’objet étonne par sa forme élémentaire et délicate. Ma vocation se fait alors jour : je passe naturellement du monde de l’art à celui de l’artisanat.

L’envie de créer des bijoux me vient de la médaille d’amour que porte ma grand-mère. Je me souviens de l’émotion avec laquelle elle me parle de cet objet et des souvenirs qu’il contient, à travers lesquels j’magine ce grand-père que je n’ai pas connu.

«

Ce qui fait la valeur d'un bijou, c'est l'amour qu'il suscite. [...] Ce qui a lieu entre un bijou pourvu d'âme et une personne qui le porte en faisant vibrer cette âme s'appelle l'amour.

»

Amélie Nothomb

Riquet à la houppe © Éditions Albin Michel, 2016

J’obtiens mon CAP Arts et techniques de la bijouterie-joaillerie en 2017 à la BJO, Haute École de joaillerie, Paris.

S’ensuivent deux autres années de formation au sein de l’atelier Durand Joaillier, à Nancy, d’abord dans le cadre du Dispositif de transmission de savoir-faire rares et d’excellence de la Fédération régionale des métiers d’art d’Alsace (Frémaa), puis du diplôme de Concepteur-créateur du Centre européen de recherches et de formation aux arts verriers (CERFAV) de Vannes-le-Châtel.

En collaboration avec Hervé Durand, maître artisan joaillier et fondeur en métaux précieux, je développe ma maîtrise des nouvelles technologies, en associant conception et impression 3D aux savoir-faire traditionnels.