Symbiose

Symbiose, 2020

Pectoral

Argent, bois de pernambouc, corail, perle de Tahiti, fil de soie, résine céramique

La fonction originelle du pectoral est d’assurer la protection magique de celui qui le porte. Ce pectoral prend la forme même des organes qu’il a vocation à protéger symboliquement :

les poumons, le cœur, la trachée, organes vitaux grâce auxquels nous respirons.

Pour faire face aux incendies qui ont ravagé la forêt amazonienne en 2019, les populations indigènes se sont livrés à des rituels visant à apaiser les tensions et ramener la paix entre la nature et les hommes. Ce bijou se présente ainsi comme un ornement cérémoniel.

Les poumons sont comme figés dans l’essence du bois de pernambouc, arbre national du Brésil dont l’exploitation est désormais réglementée pour cause de déforestation trop intense. Les bronches semblent s’être transformées en rameaux fleuris d’espèces différentes, nature et corps ne font plus qu’un dans un rapport symbiotique. Le cœur paraît éclore, libérant son énergie vitale sous la forme d’une perle précieuse, comme une graine prête à germer. Le fil de fer barbelé, lourd d’allusions historiques, “emprisonne” la gorge pour nous interpeller sur le fait qu’il nous devient de plus en plus difficile de respirer.

“Symbiose” nous rappelle combien la nature est essentielle à notre subsistance et à quel point il devient impérieux de la protéger.